En contexte de compteur unique, une fois la source d’alimentation identifiée, il est nécessaire de choisir un type de bornes de recharge et une méthode de facturation.

Bornes de recharge

Le choix d’une borne de recharge se fait généralement en fonction de deux critères :
– La capacité énergétique disponible et
– La facturation de l’électricité consommée
Puisque certains modèles sont plus dispendieux que d’autres, il est important de bien évaluer les besoins associés à la recharge afin de faire un choix éclairé.

Si la capacité électrique de la source d’alimentation est trop limitée pour la quantité de bornes désirés, on peut choisir un modèle qui permet de partager la puissance et d’ajuster le niveau de la recharge en fonction du nombre de véhicule qui sont connectés.

Si la source d’alimentation ne permet pas de relier directement la consommation de la borne à l’unité correspondante, il peut être indispensable d’installer des bornes qui intègrent un système transactionnel afin de refacturer la recharge aux électromobilistes.

Le choix des bornes dépend donc principalement de la source d’alimentation.

Lorsque l’on alimente une borne à partir d’un contrôleur de charge, tous les modèles sont compatibles, même ceux destinés aux maisons unifamiliales, puisqu’il n’est pas nécessaire de partager la puissance ni de refacturer la recharge à une tierce partie.

Il n’est pas recommandé d’alimenter les bornes à partir du panneau des aires communes puisque le nombre de bornes pouvant être installées de cette façon est toujours restreint, ce qui n’en fait pas une solution viable à long terme.

Lorsque l’on alimente à partir d’ajouts à l’infrastructure, il est important de bien évaluer les besoins associés à la recharge afin de choisir un modèle qui permet le partage de puissance si la capacité énergétique est limitée et qui intègre un système transactionnel si l’on veut refacturer l’utilisation.

Facturation

Une fois que le modèle de bornes de recharge a été choisi, il faut mettre en place un système pour refacturer l’électricité consommée aux personnes qui utilisent ces bornes.

ATTENTION : il est illégal de refacturer l’électricité en fonction de la consommation réelle de chaque personne, puisque cela est interdit dans les conditions de service des entreprises de distribution d’énergie électrique au Québec et au Canada.

Le choix d’un système de facturation dépend aussi principalement de la source d’alimentation.

Lorsque l’on alimente une borne à partir d’un contrôleur de charge, la facturation est prise en charge par le distributeur en électricité. Aucune gestion n’est donc nécessaire.

Pour la même raison mentionnée précédemment, il n’est pas recommandé d’alimenter les bornes à partir du panneau des aires communes.

Lorsque l’on alimente une borne à partir d’ajouts à l’infrastructure, plusieurs options existent.

Il est possible de diviser en parts égales la facture d’électricité associée aux bornes de recharge, mais sans tenir compte de la consommation réelle de chaque personne ; quelqu’un qui recharge plus souvent sa voiture ne paiera donc pas plus cher que les autres.

Si l’on désire répartir la facture d’électricité au prorata de l’utilisation, c’est à dire proportionnellement à la consommation réelle de chaque personne, il faut recourir à une solution de mesurage, mais celle-ci doit impérativement être certifiée par Mesures Canada. Vérifiez avec l’entrepreneur en électricité que les équipements installés sont conformes.

Il est aussi permis de facturer le temps de branchement, sans égard à la consommation d’électricité, comme c’est le cas avec les réseaux publiques, mais seuls certains modèles de bornes intègrent un tel système de facturation et elles sont souvent plus dispendieuses. À noter que la facturation se fera pour toute la période de temps pendant laquelle la voiture est branchée, mais il est possible de moduler le tarif pour un bloc d’heures ou pour 24 heures.

Il est également possible d’exiger un frais mensuel fixe aux personnes qui ont une borne de recharge dans leur stationnement, invariablement de l’électricité consommée. Cette méthode est plus facile à implanter dans les immeubles où les autres frais d’électricité sont déjà inclus dans les frais de condo ou dans le bail.

Ressources

À venir

Questions fréquentes

01 — À venir

À venir