00:07 – Dans un contexte où les compteurs de certaines unités sont inaccessibles à partir des stationnements, on retrouve, dans la chambre électrique, l’interrupteur principal et l’armoire principale, qui alimentent un transformateur auquel sont raccordés les compteurs des autres unités. La même armoire principale alimente également le compteur des aires communes, auquel est raccordé le transformateur et le panneau électrique des aires communes.

00:34 – Avant d’identifier la solution qui permettra d’alimenter les bornes de recharge, une étude de capacité énergétique doit être réalisée par une firme d’ingénierie afin de connaître la capacité non utilisée des différentes composantes électriques qui alimentent le bâtiment.

00:50 – Une fois que l’on connaît la capacité électrique disponible, il est alors possible de déterminer quelle source d’alimentation pourra être utilisée et si de nouvelles composantes devront être ajoutées à l’infrastructure électrique principale afin d’alimenter les bornes de recharge.

01:06 – Options d’alimentation
Alimentation à partir du centre de mesurage

01:14 – Lorsque la capacité électrique non utilisée de l’interrupteur principal, de l’armoire principale et du transformateur d’un centre de mesurage est suffisante, il est possible d’ajouter un deuxième compteur pour les unités dont le compteur principal est inaccessible. À partir de ces nouveaux compteurs, qui serviront exclusivement à la recharge des véhicules électriques, il est alors possible de passer un câble jusqu’à l’espace de stationnement et d’alimenter la borne de recharge.

01:41 – L’ajout d’une colonne permet d’installer six compteurs d’électricité supplémentaires. Le nombre total de compteurs pouvant être ajoutés dépend de deux facteurs, soit la capacité non utilisée de l’infrastructure électrique et l’espace physique disponible.

01:57 – À noter que cette solution n’est tolérée que par certains distributeurs en électricité et seulement lorsque le compteur d’électricité principal d’une unité n’est pas accessible à partir du stationnement.

02:11 – Alimentation à partir du panneau des aires communes

Lorsque la capacité électrique non utilisée du panneau des aires communes est suffisante, il est possible d’alimenter les bornes de recharge à partir de celui-ci. Par contre, puisque l’électricité consommée est comptabilisé par le compteur d’électricité des aires communes, cette solution n’est pas recommandée, parce qu’il sera impossible de différencier la consommation des véhicules électriques des autres charges communes de l’immeuble. En outre, le nombre de bornes pouvant être installées de cette façon est toujours restreint, ce qui n’en fait pas une solution viable à long terme.

02:50 – Ajouts à l’infrastructure et alimentation à partir de l’armoire principale

Lorsque la capacité non utilisée de l’interrupteur principal et de l’armoire principale est suffisante, il est possible d’alimenter à partir de celle-ci un nouvel interrupteur, un nouveau compteur d’électricité, un nouveau transformateur et un nouveau panneau électrique qui permettront généralement d’alimenter entre 10 et 20 bornes. Pour ajouter ces composantes, il est toutefois nécessaire d’avoir un espace libre d’environ 5,5 mètres carrés, ou 60 pieds carrés, dans la chambre électrique. »
Puisqu’un nouveau compteur est installé, l’électricité consommée par les bornes sera facturée sur un compte indépendant.

03:37 – Ajouts à l’infrastructure et alimentation à partir d’un nouvel interrupteur principal

Si la capacité non utilisée de l’interrupteur principal ne permet pas d’alimenter le nombre de borne souhaitées, il est nécessaire de s’informer auprès du distributeur en électricité afin de valider si le réseau a la capacité suffisante pour alimenter une nouvelle entrée électrique. Si la réponse est positive, il est alors possible de faire installer un nouvel interrupteur principal, un nouveau compteur d’électricité, un nouveau transformateur et un nouveau panneau électrique qui permettront d’alimenter le nombre de borne nécessaires. Puisqu’un nouveau compteur est installé, l’électricité consommée par les bornes sera facturé sur un compte indépendant. »

04:22 – Une fois la source d’alimentation identifiée, il est alors possible de choisir un type de bornes de recharge et une méthode de facturation.

Ressources

Borne de recharge et facturation

Lorsque l’on ajoute certaines composantes à l’infrastructure pour les véhicules électriques, il est nécessaire de choisir un modèle de borne de recharge et une méthode de facturation. Consultez la page suivante pour en apprendre davantage sur les options possibles.

Sondage

L’ajout de nouvelles composantes peut parfois représenter un investissement important pour un complexe. Afin de valider l’intérêt des résidents pour un tel projet, nous recommandons de faire un sondage.

Voici un exemple de sondage pour évaluer l’intérêt envers la recharge pour les véhicules électriques.

Demande d’information

Voici un exemple de demande d’information à envoyer au syndicat de copropriété si vous envisagez de vouloir une borne de recharge dans votre stationnement.

Installation globale partielle

Les solutions qu’il est possible d’adopter dans ce contexte impliquent souvent des travaux qui pourront servir à plusieurs copropriétaires. Ce faisant, l’approche globale partielle est souvent choisie pour l’installation des composantes. Les détails de cette approche se trouvent sur la page suivante.

Questions fréquentes

01 — Le panneau des aires communes a la capacité d'alimenter quelques bornes. Pouvons-nous y brancher les bornes de recharge?

Lorsque la capacité électrique non utilisée du panneau des aires communes est suffisante, il est possible d’alimenter les bornes de recharge à partir de celui-ci. Par contre, puisque l’électricité consommée est comptabilisée par le compteur d’électricité des aires communes, cette solution n’est pas recommandée, parce qu’il sera impossible de différencier la consommation des véhicules électriques des autres charges communes de l’immeuble. En outre, le nombre de bornes pouvant être installées de cette façon est toujours restreint, ce qui n’en fait pas une solution viable à long terme.

02 — Nous n'aurons pas assez de place dans la chambre électrique pour installer les composantes nécessaires. Quoi faire?

Dans un contexte où l’espace est un enjeu, il est possible d’agrandir la chambre électrique. Si aucun espace n’est disponible pour faire un tel agrandissement, l’achat d’un stationnement à proximité peut être une option intéressante.

03 — Qui peut nous aider à identifier quelle source pourra être utilisée pour ajouter les composantes nécessaires?

Il est nécessaire d’embaucher une firme d’ingénierie pour obtenir toutes les données nécessaires.

04 — Quel est le meilleur moment pour amorcer un projet d'ajouts à l'infrastructure?

Lorsque des ajouts à l’infrastructure sont nécessaires, il ne faut pas oublier qu’il peut y avoir un certain délai entre le moment où l’on demande une étude de capacité énergétique et le moment où toutes les infrastructures seront en place pour que les copropriétaires puissent faire installer une borne de recharge. Nous recommandons donc de surveiller l’évolution de l’intérêt des résidents pour la recharge de véhicules électriques avec un sondage. Lorsque le nombre d’intéressés sera assez grand, il sera alors plus facile d’obtenir les approbations nécessaires pour amorcer le projet.